Le sommaire du numéro 221 de Voile Magazine,
mai 2014, en kiosque en ce moment

221_SOMMAIRE - copieLe sommaire du numéro 221 de Voile Magazine, mai 2014. Cliquez sur l’image
pour l’aficher en grand et lire les titres. ©Jean-Marie Liot, FX de Crécy, Cécile Hoynant.


221_COUV - copieCela n’a pas pu vous échapper que cette année, les jours fériés du printemps ont le bon goût de « tomber » n’importe quel jour sauf le samedi et le dimanche. On s’est dit que l’occasion était idéale pour dresser un panorama des possibilités de (longs) week-ends sur l’eau, du Havre à Bonifacio, en indiquant à chaque fois où l’on peut louer un bateau, lequel, à quel prix et pour aller où.

De saison aussi, le grand carénage de printemps ; on vous rappelle comment refaire un antifouling dans les règles de l’art, mais aussi – dans un style plus raffiné qui intéressera particulièrement les régatiers – comment dégainer un cordage en Dyneema (on notera qu’il ne s’agit pas seulement de gagner du poids : il y a encore d’autres bénéfices).

De saison toujours, le grand comparatif de gilets automatiques, pour ceux qui veulent s’équiper sérieusement avant l’été. Nous ne cachons pas qu’à peu près tous les modèles testés (ils étaient au nombre de 13) se sont révélés décevants. Aucun n’a été capable de retourner notre (malheureux) cobaye-journaliste qui s’est jeté 13 fois de suite dans une eau à 6°C. Et beaucoup ne se sont gonflés qu’à moitié, la housse de protection n’ayant pu s’ouvrir complètement.

N’oublions pas les essais, car nous sommes plutôt gâtés ce mois-ci, avec tout d’abord le JPK 10.80, croiseur (très) rapide au rating Transquadra (voir sur cette page l’interview du constructeur Jean-Pierre Kelbert). Un concurrent sans doute redoutable pour le Sun Fast 3600 (essayé dans notre numéro 217) et pour le nouvel A35 – ces trois bateaux s’affrontent en ce moment même en baie de Quiberon dans le cadre du Spi Ouest France : ce sont les grandes vedettes de l’IRC 2. Plus originaux, l’Astus 24, un petit trimaran de raid que vous avez déjà vu ici, ou l’étonnant Vik 600 (petite vidéo ici), séduisant croiseur de poche au look décalé, construit avec un incroyable luxe de scrupules, ou encore le Nautitech 40, un modèle qui a fort intelligemment poussé jusqu’au bout la logique du cata de croisière – à découvrir ! Enfin, dans notre rubrique « Une occasion mise à nu », un Elan 350 GTE avec mât carbone et jeu de voiles de régate complet attend son nouveau propriétaire.

A découvrir aussi, le plan d’eau que nous avons exploré à bord du Vik : la baie du Grand Vey (dans le creux à l’est du Cotentin), « BGV » pour les intimes, certes peu profonde (elle découvre entièrement à marée basse) mais qui ne manque pas d’attraits pour qui chercherait à fuir les mouillages trop courus. Quand on échoue ici on a toutes les chances de ne rencontrer que de paisibles phoques : ils sont beaucoup plus nombreux que les humains. Mais on peut aussi retrouver la civilisation en remontant à travers champs jusqu’à Isigny ou Carentan.

Last but not least, une rencontre avec Alain Gautier. Le vainqueur du deuxième Vendée Globe (en 1993) ne se contente pas de devenir un vieux sage de la course au large, il prend des risques (calculés) en revenant cette année sur la Solitaire du Figaro, une course qu’il avait gagnée en 1989 – mais il faut le prendre au sérieux, parce que lors d’un premier come-back en 2003, il avait terminé… deuxième (à 13 secondes du vainqueur Armel Le Cléac’h). Dans cette longue interview il nous parle de ses ambitions sur cette course, bien sûr, mais aussi du Vendée Globe, de la Coupe de l’America (il faisait partie de l’équipe suisse Alinghi pour le match façon Deed of Gift en 2010), ou encore des MOD70.



2 réponses à “Le sommaire du numéro 221 de Voile Magazine,
mai 2014, en kiosque en ce moment

  1. Bravo pour ce bel article sur les navigations métropolitaines. Mais les gars, faut vous relire : première page de l’article (p.72) la photo illustrant l’Ile Tatihou est celle de la Hougue de St Vaast, et “Tatihou” ne s’écrit pas “Tatihiou” !
    Bon, c’est pas bien grave ;-)
    Un grand bravo à Damien pour son excellent traitement des gilets automatiques, sans concession.
    Amitié
    Francis

  2. Bonjour, comme pratiquement tous les mois j’achèterai VM (pas abonné) et cette fois encore je l’achèterai à mon kiosque habituel. Ne serais-ce que pour lire votre test sur ces gilets automatiques, vendus tant chers, qui ne font pas le “travail” escompté :(
    C’est quand même grave cette histoire, le gars qui tombe assommé et donc “toujours” en danger.
    On va peut-être revenir au bon vieux gilet que je portai à l’époque où je faisais de l’Optimist et qui coûte4 fois moins cher :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>