Les sargasses, ça agace. Ou même ça gâche.


Le Sun Fast 3600 Grassi Bateaux dans la mer des Sargasses – sauf que ce n’est pas la mer des Sargasses, vu que celle-ci se trouve nettement plus au nord. Mais alors c’est quoi ?

« Y avait plus de sargasses que de mer. »

Ainsi Christophe Prigent, coskipper du Sun Fast 3200 Kefeleg Mor, engagé dans la Transquadra, résumait-il la situation avec sa truculence coutumière, dans la fièvre de l’arrivée.

Nous ne pouvons pas en dire plus à propos de la fièvre de l’arrivée, c’est pourquoi nous allons plutôt parler des sargasses.

Mais il y a de quoi dire !
Lire la suite

Comment gagne-t-on la Transquadra en solitaire ?

Pierrick Penven, vainqueur de la Transquadra en solitaire pour la flotte atlantique, à son arrivée avant-hier.

Pierrick Penven, vainqueur de la Transquadra chez les solitaires de la flotte atlantique.

Il a donc remporté les deux étapes de la Transquadra, en temps réel et en temps compensé. Souvenez-vous, en juillet dernier à Madère, à l’arrivée de la première étape, ce coureur solitaire amateur nous racontait des choses étonnantes. Du genre : comment il empannait sous spi en solitaire (avec deux tangons) par 30 nœuds de vent et sans même un léger stress. Au Marin, à l’arrivée de la deuxième étape, Pierrick est toujours aussi déchaîné.
Lire la suite

Transquadra : les trois premiers dans un mouchoir de poche

Quel est ce drôle de drapeau que brandit Richard Fromentin ?

Quel est ce drôle de drapeau que brandit Richard Fromentin ?

Il se dit que le niveau monte, sur la Transquadra, cette transat réservée aux amateurs de plus de 40 ans. Nouvelle illustration du phénomène hier soir au Marin (Martinique) avec une superbe arrivée de la deuxième étape (le départ avait été donné de Madère il y a deux semaines, le 24 janvier). Les trois premiers concurrents (en temps réel) se tenaient en effet en 8 minutes et 37 secondes, pas mal non pour des amateurs.
Lire la suite

Un homme, un bateau, et deux tangons

FVM_3786Pierrick Penven à son arrivée à Madère. Tous les autres Sun Fast 3200 de Saint-Nazaire sont derrière lui – ceux menés en double comme ceux menés en solitaire !

C’est entendu, les deux séries les mieux représentées cette année parmi les inscrits de la Transquadra sont les Sun Fast 3200 et les JPK 10.10 (voir ce billet). Au sein de la flotte atlantique, si les JPK 10.10 et 10.80 tiennent la dragée haute aux Sun Fast chez les doubles (voir ce billet), c’est tout le contraire chez les solitaires. Les deux grands vainqueurs de la première étape disputée entre Saint-Nazaire et Madère sont ici deux Sun Fast 3200, à savoir celui de Pierrick Penven (Zéphyrin), et celui de Jean-François Hamon (Pour Aster) qui est arrivé hier quelque deux heures plus tard.
Lire la suite

A quarante nœuds, on affale

FVA_4374Hervé Perroud (à gauche) et Jean-Pierre Kelbert avaient perdu une quinzaine de milles en s’écartant de la route sous génois non tangonné. Mais ils ont tout rattrapé.

Ils y vont fort, quand même, les concurrents de la Transquadra. Arrivés à Madère en fin de nuit à un quart d’heure d’intervalle, les quatre skippers des deux premiers bateaux en temps réel (Jean-Pierre Kelbert et Hervé Perroud sur le JPK 10.80 3D Développeurs immobiliers, Jean-François de Prémorel et Philippe Laperche sur le Sun Fast 3600 Yolo) sont tombés d’accord sur une chose : avec un spi plus lourd, ils auraient pu tenir le spi plus longtemps. Mais en fait, quand on les interroge, on comprend que l’anémo devait monter jusqu’aux alentours de 35 ou 40 nœuds pour que l’affalage commence à aller de soi.
Lire la suite

La petite bête qui descend qui descend (sous spi)
et qui aurait pu manger les grosses

FVA_3864Raging Bee, le JPK 10.10 qui va (presque) aussi vite que les JPK 10.80 et les Sun Fast 3600. Ici, au départ de Saint-Nazaire, il ne planait pas encore.

Au pointage de 16h00 heure française ce vendredi 1er août, les premiers concurrents de la Transquadra Atlantique se trouvaient à moins de 120 milles de Madère ; poussés par une petite brise d’une dizaine de nœuds, au grand largue, ils devraient arriver demain matin (samedi) au petit jour.
Lire la suite

Les quadras en route (presque) directe sur Madère

IMG_2026Quelques bords à tirer juste après la ligne, mais les bateaux devaient trouver assez rapidement de quoi faire du reaching à bonne allure, puis du portant.

Alors que les dix-huit concurrents de la flotte méditerranéenne de la Transquadra ont quelque peine à trouver leur chemin jusqu’à Gibraltar, pour les soixante-douze concurrents qui sont partis de Saint-Nazaire aujourd’hui en fin d’après-midi, la descente pourrait être plutôt rapide, au moins jusqu’à la péninsule ibérique. Même si, sur la ligne de départ, le tableau était un peu terne – un vent faible et un ciel gris. Heureusement il y avait quelques bords à tirer pour s’extraire de l’estuaire, ce qui a permis aux concurrents de venir faire quelques croisements juste sous les jetées de l’avant-port, pour le plus grand plaisir d’une foule en liesse qui s’y était massée en grappes.
Lire la suite

Les favoris de la Transquadra

DSC_2749Départ de la deuxième étape, en 2012. Cette année, ils sont presque aussi nombreux.

Dans moins d’une semaine à Barcelone (le mercredi 23 juillet), et quelques jours plus tard à Saint-Nazaire (dimanche 27), les 90 bateaux participant à la 8è Transquadra s’élanceront pour la première étape de cette grande épreuve transatlantique réservée aux amateurs (de plus de 40 ans).
Lire la suite

Le sommaire du numéro 221 de Voile Magazine,
mai 2014, en kiosque en ce moment

221_SOMMAIRE - copieLe sommaire du numéro 221 de Voile Magazine, mai 2014. Cliquez sur l’image
pour l’aficher en grand et lire les titres. ©Jean-Marie Liot, FX de Crécy, Cécile Hoynant.

Lire la suite

JPK 10.80 : il flotte !

DSC00999Le voici, le voilà, le dernier-né de la saga JPK. Le 10.80 a été mis à la l’eau à la base sous-marine de Lorient et la bonne nouvelle c’est qu’il flotte. Il est même dans ses lignes si l’on en croit l’architecte Jacques Valer, signe d’un devis de poids respecté. La mise à l’eau a été retardée de quelques jours en raison d’une météo un peu trop musclée mais les premiers essais ont lieu cette semaine et le week-end prochain. Le 10.80 va tirer ses premiers bords en régate à La Trinité. On ne manquera pas de suivre les performances de ce bateau avec intérêt. D’autant qu’il s’annonce comme le grand rival du Sun Fast 3600. Le premier objectif pour ces deux bateaux est de (très) bien figurer lors du prochain Spi Ouest-France mais leur ambition revendiquée est la victoire dans la Transquadra qui s’élancera à l’été prochain. Toutefois nous n’en sommes pas là comme nous l’explique Jean-Pierre Kelbert, le constructeur : « Il faisait un temps tellement mauvais ce week-end que nous avons attendu lundi pour la mise à l’eau mais nous ne sommes pas encore prêts à naviguer… ».
Lire la suite