Vos questions

Si vous avez des questions qui vous taraudent, allez-y directement ici en commentaire, on vous répond ici et/ou dans le magazine (rubrique “Courrier – Les lecteurs ont la parole”).

Sinon, vous pouvez aussi nous contacter par e-mail :

sidonie.sigrist@editions-lariviere.fr pour tout ce qui relève du courrier des lecteurs proprement dit ;

voilemag@editions-lariviere.fr pour les autres questions diverses.



124 réponses à “Vos questions

  1. Bonjour,
    J’achète une revue qui annonce ” tous les voiliers du monde” et “la totalité du marché de la voile”.
    Je cherche le chantier Haber qui produite les originaux Haber 660 620 etc.. : inconnu (pourtant s’est payé un encart publicitaire p.48).
    Raison sans doute : trop confidentiel et trop original mais où est la cohérence quand p.48 on trouve le chantier Airboard avec son unique modèle de dériveur cata gonflable.
    A la limite de la publicité mensongère, je vous suggère pour l’an prochain le titre suivant un peu plus modeste “PRESQUE tous les bateaux du monde” et pourquoi intégrer vos annonceurs.
    A part çà, je continuerai à acheter le N° du salon.
    Bien cordialement.

  2. je suis un adepte de : “les plus beaux mouillages” en numéro spécial.
    avez vous publié ce hors série sur La Martinique?
    merci d’avance pour votre réponse.
    cordialement
    Marc Eloy

    • Bonjour Marc. Pour l’heure, nous avons dernièrement réalisé un hors série sur la bretagne sud mais pas encore sur la martinique… Cependant, dans nos sujets publiés régulièrement, nous abordons la question des mouillages mais ce n’est pas (encore ?) compilé dans un HS…

    • Les images sont rares ! Nous avons passé dans le numéro de Salon (actuellement en kiosque) unee photo du mannequin du JPK 11.80. Nous allons voir s’il n’y a pas d’autres visuels. “Stay Tuned”.

  3. Bonjour,
    marin débutant, je suis possesseur d’un ALOA 25 depuis peu et le moteur Yanmar 1GM est dans un triste état.
    Je voudrai accéder à l’arrière du moteur mais je ne sais pas comment faire.
    Est que si je démonte les panneaux dans les coffres de cockpit, je pourrai l’atteindre?
    Ou bien y-a-t-il une autre solution?

    Merci par avance pour vos réponses

    Serge Cerda

  4. Bonjour,

    j aurai besoin svp d un renseignement, j aimerai acheter un voilier d environ 12 a 14 metres et l utiliser pour prendres des gens a titre onereux pour des croisieres d une semaine en mer, quels sont les certificats nevessaires au niveau de la loi? Est ce que je dois creer une compagnie, style entreprise individuelle et payer des charges sociales afin de pouvoir lancer mon activite tout en legalite?
    Merci Bien.

    • Bonjour,
      Nous avons une petite idée mais laissez-nous le temps d’étudier la question. Et si vous êtes ok, nous vous répondrons dans nos pages courriers des lecteurs ?
      S.

  5. Madame, Monsieur,

    En première année de l’ESME Sudria et membre de l’association ATOUT Vent, je monte le projet de gagner la Course Croisière de l’EDHEC 2017 avec 3 autres membres de l’équipage, qui est actuellement le plus grand événement sportif étudiant d’Europe.

    Nous avons monté ce projet en partenariat avec l’association caritative : «Imagine For Margo » qui lutte contre le cancer chez les enfants, et qui nous a immédiatement répondue de manière positive. Leur Site internet de Imagine for Margo: http://www.enfantsanscancer.fr/

    Cet événement majeur vous assurera une grande visibilité durant la course ainsi que les retombées médiatiques correspondantes. Nous avons aussi la chance d’avoir un skipper professionnel à bord : Yvan Bourgnon, skipper de renom qui détient un grand palmarès.

    Comme vous le savez, ce projet génère des coûts et nous sommes actuellement à la recherche de sponsors pour finaliser ce projet. C’est pour cela que nous vous contactons. Dans l’espoir d’obtenir un article qui ferrait augmenter notre valeur média brut et obtenir d’autres sponsors.

    Merci de l’intérêt que vous portez à notre projet, en espérant vous revoir sur les pontons du port du Crouesty.

    Cordialement,

    Mathis Bourgnon

    N.B : Vous trouverez ci-dessous:
    Le lien de notre plaquette de sponsoring:
    https://drive.google.com/file/d/0B3WJfcbMhUQPYndiZ2tiWG01UHM/view

    L’article publié par l’ESME Sudria sur leur blog d’actualité contenant une description plus détaillée:
    http://blogs.esme.fr/2016/12/course-croisiere-edhec-2017-campagne-crowdfunding-association-imagine-for-margo-voile.html

  6. Attention camarades le lien «Rechercher dans les anciens numéros» ne répond plus. Lors du prochain comité central il faudra décider des sanctions à prendre contre les responsables de ce sabotage.

    Hasta la victoria siempre !

  7. Il n’ y a pas que ceux de voiles magazine qui ont à restaurer un first… le mien est plus petit ( 18 ) et est actuellement hiverné. Et qu’est ce qu’ on fait l’ hiver ? on repeint…
    Oui mais voila, entre gel coat, top coat, résine laque, peinture, mono ou bicomposant… + les anti fouling, on s’ y perd un peu. Ce serait peut être bien de refaire le point… Comment avez vous fait avec votre 210 ?
    Merci et bravo pour votre revue, très ” pratique” .

    • Bonjour

      Notre First 210 avait reçu un primaire (Interprime 880 d’International) et une laque blanche du même fabriquant. Il n’a pas été jugé utile d’appliquer un gel-coat parce qu’on pensait que le sticker qui allait venir ensuite serait intégral. En fait, il n’était pas couvrant mais seulement décoratif. Du coup la laque peut-être jugée un peu fragile… mais à ce jour elle tient très bien le coup. Pour plus d’infos, voir notre numéto 248 (août 2016).

  8. Bonjour,
    Je suis un plaisancier sans bateau, et j’ai décidé l’été dernier de louer à La Rochelle un Conati 27 ( voilier de 7 m), pour une semaine.
    Dès l’arrivée sur le ponton, RV avec le “Boat manager” de Click and Boat pour l’état dès lieux. J’ai tout de suite vu que le bateau n’était pas entretenu, que de nombreux points de sécurité étaient manquants (pas de piles dans le feu à retournement, aucune électricité à bord, pas d’acte de propriété, pas de pavillon français, aucun chandelier fixé, gréement très usagé, étrave endommagée, etc..).
    Mon erreur a été de signer tout de même l’état des lieux et de commencer la location. Après une nuit à bord (durant laquelle le récervoir de 70 l d’eau s’est vidé dans les fonds…), sortie du port des Minimes vers la plage des Sablanceaux (Ile de Ré). Vent NO 7-8 noeuds, beau temps, belle mer. Après 2 heure de navigation tranquille, je m’aperçois que l’étai est cassé en tête de mat. Retour immédiat au port, déclaration auprès de Click and Boat, mail détaillé et circonstancié, prise de photos, échanges téléphoniques pour demander le remboursement de la fin de la location, soit 4 jours. Nous étions alors le 11 août 2016.
    Click and Boat s’est totalement désengagé de ses responsabilités, et m’a renvoyé vers le propriétaire, qui s’est révélé d’une mauvaise foi incroyable, en déclarant que j’étais à l’origine de la rupture de l’étai, et demande le déblocage des 1 500 € de caution versés à la réservation de la location !!
    Après de multiples mails et appels téléphoniques , Click and Boat finit tout de même par me confirmer par écrit le 2 septembre que mon dossier est clôturé.
    Le 26 septembre, je reçois un mail lapidaire de Click and Boat m’informant qu’à la demande du propriétaire, ma caution vient d’être prélevée sur ma carte bancaire !!
    Tout cela sans preuve de ma responsabilité, avec une soi-disant expertise du bateau, que je n’ai toujours pas vue (donc qui n’existe pas puisque je suis allé sur place voir le bateau, qui n’a pas bougé et dont l’étai est toujours cassé, donc qui n’a pas été démâté ni expertisé…)
    J’ai mis l’affaire dans les mains de mon avocat, qui n’a pu obtenir aucune information de la part de Click and Boat, mais n’a pas remboursé la caution !!!
    Cette entreprise fait preuve d’une malhonnêteté rare, au mépris des lois, donnant du crédit à un propriétaire-escroc qui cherche à faire payer l’entretien de son bateau par des locataires naïfs….
    Je voulais vous faire part de ce témoignage, destiné autant aux locataires qu’aux propriétaires, pour les mettre en garde contre les pratiques malhonnêtes de ce (faux) loueur de bateaux.
    Quelqu’un a-t-il eu ce genre d’expérience ?

    • Bonjour et merci pour votre témoignage
      Les différents entre locataire et loueur ne sont pas toujours simples à démêler, mais souvent cela se corse encore quand on a affaire à un particulier. Dans quelle mesure la responsabilité de la plate-forme de location entre particuliers est-elle engagée ? C’est une question que nous pourrions aborder dans un prochain Courrier des lecteurs (si vous en êtes d’accord).

  9. Bonjour, j’ai lu votre article sur le wabnet et suis allé sur leur site, depuis des années je fais beaucoup plus simple et quasi gratuit : je charge mon gsm, je l’allume et le met en position modem externe wifi, je le met dans une housse étanche et le hisse en haut du mat ! Je reçoit cette wifi avec mon ordi et un adaptateur wifi usb alfa (20€) qui sert aussi dans les ports, adaptation automatique sous Windows 10. Et cela peut aller plus loin que 20N : j’ai réussi à mi traversée vers la Corse un jour de brouillard ! En plus lui il recoit les SMS et les appels sur sa boite vocal !! Cordialement

  10. Bonjour,
    Je suis abonné a la version papier de VM (transfuge de feu la revue Bateaux),
    comment dois-je faire pour passer a la version électronique ?

    Merci pour l’information en retour.
    Jean Louis

    • Bonjour,

      Il faut contacter le service abonnement (abo@editions-lariviere.fr /). Nous faisons suivre en parallèle votre requête. Bonne journée.

  11. comment faire pour avoir un exemplaire de voile mag portant sur essais du SU ODYSSEY 30I (j envisage l achat d un de 2012) et SUN ODYSSEY 32I (idem de 2005). Qui peut m aider ou me donner avis sur performance de cesdeux bateaux svp ?

    • Bonjour
      Le SO 20i a été essayé en “100 milles à bord” dans le numéro 154, le SO 32i en essai court (n°144) et en occasion (n°195). Tous ces numéros doivent être disponibles en vente par correspondance au 01 47 56 54 00. Si l’un de ces numéros est épuisé, on tâchera de vous dépanner autrement.
      Bonne lecture

    • Pour un voilier, obtenir le précieux sésame “agréé insubmersible ” par la marine marchande il fallait le remplir d’eau pour le mettre en situation ,et pouvoir naviguer avec l’équipage ,peut on avoir une photo du First 210 en situation lors de l’opération ?
      Quel volume de mousse polyuréthane nécessaire ?

  12. Bonjour,
    Je me pose une question concernant la prise de ris sur un cat boat comme l’IKONE 7.50.
    Sur un sloop la grand voile est déventée pendant la manœuvre et on garde le contrôle du voilier grâce au génois ou à la trinquette qui assure une vitesse minimale.
    Mais dans le cas d’une unique grand voile comment garder de la vitesse face à une mer formée, faut-il naviguer au moteur le temps de la prise de ris ?
    Merci par avance.
    Cordialement.

  13. Bonjour,
    Les moteurs électriques hors bords sont vendus sur base du critère de poussée en Lbs.
    Je n’ai pas trouve d’articles ou de conseils pour l’utilisation d’un tel moteur sur des voiliers légers.
    Possédant un ETAP 20 sur un lac, j’utilise le moteur thermique que quelques minutes pour sortir du port.
    J’aimerais par soucis de facilite et d’écologie le remplacer par un modèle électrique.
    Les principaux avantages sont de s’affranchir de l’essence inflammable et toxique qui doit être remplacé régulièrement et l’entretient annuel du moteur qui m’oblige a déplacer 38Kg sur plusieurs centaines de mètres.
    Pouvez-vous me conseiller sur un choix d’une “motorisation”?
    C’est aussi un excellent article dans le cadre actuel de la préservation de l’environnement.
    Merci
    Olivier

    • Très bonne idée la rénovation du First 210,on attend la suite avec impatience.
      Le poids du lest était donné pour environ 350kg puis maintenant sur les derniers modèles 300kg où est la vérité?
      Le lest a t’il changé,comprend t’il les équerres ,l’axe de rotation?
      Pouvez vous peser la quille puisque démontée?
      ivan

  14. Nous rentrons d’une assez longue navigation aux Pays-Bas. Quelle n’a pas été notre surprise et notre agacement de constater que les ports se contactent en VHF sur le canal 31… absent de nos appareils. A-t-on une explication ? Peut-on y remédier (sans racheter sur place une VHF “locale”) ? Merci de votre réponse… s’il en existe une !

  15. Bonjour, j’ai pour projet de me faire la traversé de l’atlantique en bateau stop, pas de notion en voile mais je compte m’y mettre rapidement. Cependant ma question était tout autre, je voudrais débarqué à Cuba, encore faut il que je trouve quelqu’un qui m’y amène, mais voilà, sur tout les doc que j’ai lu pour l’obtention d’un visa de touriste à Cuba ils me demandent un billet d’avion aller et retour. Cependant je n’ai pas prévu de m’arrêter à Cuba, je veut juste y passer 1mois ou 2 et descendre en Amérique latine.
    merci de vos réponses!!!

    • La taxe mouillage n’est pas encore votée dans sa version définitive, et sa mise en œuvre sera de toute façon compliquée. Dans la version actuelle du texte néanmoins, il s’agit d’une taxe ponctuelle, à la nuit passée au mouillage dans certains sites.

  16. Avez vous un numéro sur les épissures sur chaine?

    Merci pour votre revue, continuez comme ça, simple,varié, et pratique !

    Mdr Marion

    • J’ai mis le temps mais ça y est, j’ai trouvé ! C’était dans le n°175, juillet 2010, “12 nœuds indispensables” et aussi quelques trucs de matelotage dont cette fameuse épissure sur chaîne, pas si facile que ça à bien réaliser.
      Vous devez pouvoir vous procurer ce numéro au 01 47 56 54 00, ou sinon écrivez moi fx.decrecy@voilemagazine.com.
      en vous souhaitant de beaux nouages !

  17. Bonjour,
    Je viens de voir que les marées basses du 21 et 22 mars seraient négatives à Granville !!
    Comment ce peut-ce? On nous aurait menti sur le zéro des cartes?

    Merci d’éclairer ma lanterne.

  18. Bonjour.
    Après lecture de votre numéro de mars 2015, “Nouvelle Réglementation” page 96, je souhaite vous poser une question complémentaire concernant les VHF portable ASN. Je lis dans le tableau du bas (page 96) note [2] que les VHF portable ASN devront avoir désormais obligatoirement une puissance de 6W.
    Or, je suis intéressé par l’achat du modèle Icom ic-m91D qui ne fait que 5W.
    Cela signifie t-il que ce modèle n’est pas réglementaire ?
    Pourriez-vous aussi m’indiquer dans quelle partie exacte du Texte de loi que vous mettez en lien sur votre site l’on peut trouver cette particularité du 6W obligatoire ?
    En vous remerciant par avance, Christian un lecteur assidu.

  19. Bonjour

    abonne fidele de longue date, j’habite depuis quelques mois a Hong Kong ou je ne peux trouver votre magazine malheureusement.
    Je ne trouve pas de lien sur votre site pour m’abonner et n’ai qu’une confiance moyenne dans tous ces sites qui proposent des tariffs extraordinaires pour accrocher de nouveaux abonnes.
    Merci de me dire quell est le meilleur moyen
    Excellente annee a toute l’equipe et continuez a nous regaler.
    Amicales pensees cantonnaises
    Laurent Morel

    • Le meilleur moyen c’est EN CLIQUANT ICI.

      Merci en tout cas de votre remarque, nous avons donc réintégré sur toutes les pages de ce blog un lien bien visible vers cette page abonnement (il avait malencontreusement disparu lors d’une récente mise à jour). Voir colonne de droite, en haut, en face de la couverture du numéro en cours. Et merci de votre fidélité !

      • Bonjour,
        Sur le lien concernant l’abonnement, il n’est pas possible de s’abonner pour la version en ligne uniquement.
        D’autre part, toujours pour la version en ligne, la lecture doit elle se faire uniquement en étant “connecté” ou existe t’il une version en téléchargement?
        Merci pour vos réponses
        André

  20. Bonsoir, je suis à la recherche d’un article paru en 2014 dans voile magazine concernant l’ensablement du port de Morgat ( Finistère ) et la difficulté pour certains voiliers de pouvoir rentrer en fonction des coefficients
    CDT Mr STENUIT jl.

  21. Bonjour
    Si je comprend bien la nouvelle division 240 pour aller de Canet ( mon port )aux Baléares je suis toujours à moins de 60 M d’un abri, donc je suis en semi hauturier, donc je n’ai pas besoin de la balise RLS, donc ma VHF fixe suffit (pour le moment).
    Et là je lis :
    Article 240-2.17
    Installations radioélectriques
    VI- Le chef de bord s’assure que les installations radioélectriques prescrites par la présente division
    présentent des caractéristiques suffisantes pour assurer le trafic de détresse dans les zones de navigation du navire.
    Et çà c’est pour le moins curieux, car entre continent et Baléares je vais être en zone A2 tel que défini par l’OMI donc hors de portée VHF ???
    Donc si je dois être conforme à l’article 2.17, je devrais être équipé d’une BLU ou Tel SAT ou balise RLS, ce qui n’est obligatoire en semi-hauturier.
    Il y a un bug dans cette réglementation.!!!
    Bonne Année à tous.
    Joël

    • Désolé d’avoir un peu tardé à vous répondre.

      A noter tout d’abord qu’en catégorie semi-hauturière, la VHF fixe ne sera obligatoire qu’à partir du 1er janvier 2017 ; d’ici là on peut s’en passer à condition d’avoir trois fusées parachute et deux fumigènes. En catégorie hauturière, la VHF fixe est obligatoire dès le 1er mai de cette année (ainsi qu’une VHF portable qui doit être étanche), de même que la balise RLS (type SARSAT) ; quant au téléphone satellite il est simplement « recommandé ».

      Concernant plus précisément votre question… nous comprenons que vous vous la posiez : dans la mesure où le nouvel article 240-2.07 précise (deuxième alinéa) que l’installation soit être « conforme aux exigences de l’article 240-2.17 », on peut voir là comme un petit défaut de cohérence, et légitimement estimer qu’il est besoin d’une interprétation.

      Celle-ci nous est donnée par Frédéric Garnaud, de la Direction des affaires maritimes :

      « Il n’y a aucune obligation d’avoir un autre matériel de radiocommunication que la VHF à moins de 60 milles d’un abri. Par contre, les plaisanciers doivent savoir que la portée théorique d’une VHF n’excède souvent pas 40 milles, par conséquent lors d’une navigation en semi-hauturier, il est tout à fait vraisemblable que ce matériel ne suffise pas à rentrer en contact avec une station à terre [ndlr : mais vous pouvez aussi croiser d’autres navires !]. Le point VI de l’article 240-2.17 est donc simplement une recommandation afin que les plaisanciers se posent les bonnes questions et évaluent les risques avant de partir en mer. »

      Rappelons au passage la formule (simplifiée) permettant de calculer la portée optique : avec h1 et h2 les hauteurs des antennes en mètres, la portée D en milles est égale à la somme les racines carrées de h1 et h2, multipliée par 2,2.

      D = 2,2 x (√h1 + √h2)

      Bonne année à vous aussi !

      Pour nos autres lecteurs, ci-dessous les liens directs vers les textes officiels cités ici.

      Division 240, version à venir au 1er mai 2015

      Division 240, version encore en vigueur jusqu’au 1er mai

      Article 240-2.07 (matériel d’armement et de sécurité semi-hauturier) en vigueur à partir du 1er mai 2015

      Article 240-2.08 (matériel d’armement et de sécurité hauturier) en vigueur à partir du 1er mai 2015

      Article 240-2.17 (installations radioélectriques) en vigueur à partir du 1er mai 2015

      Article annexe 240-A.1 (tableau récapitulatif du matériel d’armement et de sécurité obligatoire) en vigueur à partir du 1er mai 2015

      • Je me raccroche à ce post, même si il ne concerne pas a voile habitable, mais à l’arrêté de la division 240.

        Je pratique le catamaran de sport et le dériveur, en journée uniquement et à une distance inférieure aux 2 miles.

        Je porte un gilet en toute saison (navigation à plus de 300 mètres) et, accessoirement, 1 combinaison pratiquement en toute saison (cela me protège surtout des coups et chocs que je peux me faire sur ce style de support).

        Mais je me pose une question sur l’obligation d’embarquer le “moyen de repérage lumineux” pour une navigation en pleine journée (Diurne) et à une distance inférieure à 2 miles nautiques.

        Après avoir lu et relu cet arrêté, je n’arrive pas à savoir si cela est obligatoire ou non ? (cela est aussi applicable à la planche à voile et au kite-surf).

        Merci

        Lol,

  22. Back in 2009 Northshore Yachts Ltd has proposed “on paper” a 10m LOA daysailer “Southerly Speadwave 32″, that was never built, due, I guess, to its very high quoted price…I am wondering if there is an existing boat on the market, with specification as close as possible to the above mentioned boat? If yes, such a boat could be perfect for a 69 years old sailor, like me…
    Votre respons en francaise/englais sera tres aprecie. Merci, Andy.

  23. j’habite Nice et je ne travaille plus
    je suis fana de la mer et de navigation
    j’ai traversé deux fois l’Atlantique sur un 3 mâts et j’ai aussi navigué de fort de France à New York
    jaimerais apprendre à bien naviguer sur un voilier et etre co équipière
    Cultivée,j’aime lire, je suis aussi une excellente cuisinière

    • Bonjour
      Vous pouvez trouver ça dans le Voile mag n°194 (rubrique 1,2,3… Croisière), nous avions fait des prise de coffre, mouillage et prises de quais diverses en cata de croisière à La Rochelle. Ce numéro doit pouvoir se trouver en vente par correspondance au 01 47 56 54 00.
      Bonne croisière sur 2 coques, FX.

  24. Bonjour
    Je suis à la recherche d’un article que vous aviez publie sur un essai du Gladiateur/Wauquiez ou tout article ayant un rapport avec de bateau.
    Merci de m’indiquer le ou les numéros où ils apparaissent.
    Cordialement

    D.Talmon

  25. bjr
    dans le VM numero 216 page 39 vous indiquez avoir essayé le huzar 28 il y a 2 ans.
    Pourriez-vous m’indiquer dans quel ancien numéro de VM est l’article , que j’essaie de l’acheter ?
    merci

    • Désolé. Nous n’avons pas essayé le Huzar 28. Nous l’avons seulement vu il y a deux ans lors du salon de Düsseldorf (en janvier 2012) et c’est à cette occasion que nous avions pu visiter le bateau. Qui présentait d’ailleurs des emménagements intérieurs différents de ceux dévoilés à Paris.

  26. Bonjour, je viens de finir l’article sur GPS ou portable. Sauf erreur de mpart chez navionics on ne peut avoir la cartographie des Anglos normandes ni de l’Angleterre. Il s’avère que c’est là que je navigue et je suis très content de posséder un GPS Magellan. êtes vous d’accord avec ma constatation ?

  27. bonjour voila j’aimerai trouvé une personne qui part en guyane ou au brésil ou encore sur le territoire d’amérique de sud, par bateau a voile car je ne veut pas polluer.j’aimerai partir dans l’année 2014. merci maxime

  28. Bonjour,
    Où peut-on commander des anciens numéros de “Voile Magazine” en ligne (y compris le dernier sur le Nautic), et accessoirement où peut-on s’abonner (en ligne également) ?
    Merci,
    Guy

    • Bonjour
      Pour commander un ancien numéro, le plus simple est de passer par la VPC téléphonique au 01 47 56 54 00 (a priori ce n’est pas possible en ligne), ou encore mieux de passer sur notre stand au Nautic. Vous pouvez préalablement repérer les numéros qui vous intéressent en utilisant l’index des articles parus téléchargeable sur ce blog (onglet “Articles parus” dans la bannière du haut).
      Pour l’abonnement en ligne, vous pouvez utilisez le lien disposé sur cette page, mais un peu plus bas, dans la colonne de droite (“S’abonner à Voile Magazine”).
      En espérant que vous trouverez votre bonheur….

  29. Bonjour,

    Est ce qu il y en a qui aurait eu la chance d essayer le nouveau hobie t2
    Catamaran,si oui j apprecierais recevoir vos commentaires.

    Actuellement je dois choisir entre un hobie 16 et le t2.

    Merci

    Daniel

  30. Bonjour,

    Dans le voile magazine N°213 de septembre dans la rubrique En bref … page 17, vous mentionnez l’existence du nouveau site internet Co-navigation.fr qui est une excellente initiative et qui va, j’en suis persuader, voir son nombres d’offres s’étoffer rapidement.
    Passionné de voile, je suis également en tant que particulier à l’origine d’un nouveau site : http://www.rentyourboat.fr qui est un site communautaire totalement gratuit de location de bateaux ( voiles ou moteurs ) de particuliers à particuliers. Ne vous étonnez pas que l’adresse de correspondance soit à Saint-Barthélemy aux Antilles, j’y vis depuis près de deux ans maintenant et je peux assouvir ainsi ma soif d’océan !
    Ma question est donc de savoir si la rédaction peut publier un petit encart sur ce site naissant dans cette même rubrique ? parce que la navigation se doit d’être accessible à tous ;-)
    Merci
    Pierre-Antoine Guibout

  31. Bonjour,

    Que pensez vous du Seascape 18 par rapport au Speed Feet 18 version dériveur gréement carbone?
    ” habitabilité” performance…
    Je n’est trouvé aucune confrontation alors que les occasions sont aujourd’hui à des tarifs très proches.
    Merci de votre témoignage.

    • Le Seascape est nettement plus habitable puisqu’il est conçu pour pouvoir être utilisé comme un (tout) petit croiseur en balade côtière – avec deux vraies couchettes, et une marche permettant de s’asseoir à l’intérieur. Presque dans l’esprit du micro, même s’il n’y a que deux couchettes. Alors que le Speed Feet est nettement plus dépouillé – la cabine doit plutôt être considérée comme un grand coffre, ce qui n’empêche pas bien sûr d’utiliser le bateau pour le raid côtier ou en balade familiale à la journée. En termes de performances et d’agrément, le plan Manuard (Seascape) et le plan Lombard (Speed Feet) sont plus difficiles à départager. Sur le papier, le Speed Feet est un peu plus toilé (le poids est le même), et il a un tirant d’eau un peu plus important, ce qui doit lui donner un petit avantage. Sa carène est plus ancienne, mais pas de beaucoup, et le mât en carbone est en option alors qu’il en standard sur le Seascape. A noter que la configuration de quille est la même sur les deux bateaux : c’est un appendice pivotant et entièrement escamotable dans la coque, d’où un tirant d’eau dérisoire (15 cm dans les deux cas) et une grande facilité de mise à l’eau. Enfin, si vous voulez régater, le choix du Seascape s’impose car il existe maintenant une classe assez active, alors que le Speed Feet – ayant souffert de la concurrence de l’Open 5.70 – n’a jamais vraiment pris. Notez enfin que nous avons essayé ces deux bateaux en long, en large et travers mais malheureusement pas dans le cadre d’un comparatif les réunissant : pour le Speed Feet, cela se trouve dans les Voile Magazine n°84 (essai), n°86 (comparatif avec le Laser SB3 et l’Open 5.70), n°156 (version dériveur) et n°164 (comparatif quillard/dériveur) ; pour le Speefeet, voir les numéro 168 (essai), 171 (European Yacht of the Year) et 176 (comparatif avec l’Open 5.70).

  32. Bonjour, je pratique assis (et debout aussi) dûment le wakeboard, et j’aimerais savoir si, à votre avis, il y a un avenir pour ce sport tracté par un bateau à voile ? (J’aimerais bien que Cécile, que je sais “rideuse” a ses heures, me réponde…)
    Merci

  33. Bonjour
    Nous cherchons un essai du JEANNEAU SUN KISS 47 ou des témoignages d’expériences de navigation sur ce bateau.
    Merci d’avance

    • Bonjour
      Nous avons essayé un Sun Kiss dans le n°97 (janvier 2004), il s’agissait d’un 47 (jupe ajoutée) nommé Magellan qui rentrait d’un tour de l’Atlantique en couple. Super bateau, très spacieux, jolies boiseries à l’ancienne dans le carré (si entretien correct). Attention à la pièce d’étrave qui a souvent montré des faiblesses.
      Le numéro peut être commandé à notre service VPC au 01 47 56 54 00.

  34. bonjour,
    et merci pour la série d’articles de TIBAO, j’avais eu le plaisir de suivre leurs aventures en direct sur leur site http://www.levoyagedetibao.com, alors j’apprécie ces “synthèses” pleines d’humour de leur voyage !
    Mais…
    Dans leur article “de Tahiti à Bora bora”, une photo est accompagnée d’une légende : “quelques vraies fleurs de tiaré, sans plastique !”… Eh bien non, ce ne sont pas des fleurs de tiaré, mais des “tipanié” comme on dit à Tahiti, des fleurs de frangipanier.
    Mais elles sont magnifiques quand même…

  35. Bonjour, c’est juste pour vous dire que contrairement à ce qui est dit dans votre dernier numéro, Samantha Davies n’était pas la seule femme à prendre le départ en 2008 puisuq’il y avait Dee Caffari… Qui n’est pas là cette année. Dommage !

    • Ben désolé, c’est ce qu’on appelle une grosse boulette. Merci pour votre remarque très judicieuse. En plus, Dee Caffari s’était classée 6è sur 30 partants, à deux places (et moins de quatre jours) de Samantha Davies, ce qui était aussi un beau résultat. Nos plates excuses à Dee Caffari et à nos lecteurs.

  36. Bonjour Voile Magasine,

    Je suis abonné depuis quelques années et j’apprécie votre revue. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article “Au Mont Saint-Michel” puisque je navigue dans cette région. Je voulais seulement ajouter que dans les 20 loueurs, vous avez oublié “Grune Sec”, mon loueur préféré, très sérieux, qui possède un Ovni 345 dans le port de Granville, le plus proche du Mont Saint Michel. J’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas dans la liste car il le mérite. Bien cordialement. Prieur Dominique

  37. Bonjour.
    J’aime bcp votre Magazine et apprécie la diversité des articles que vous y avez. Est-il possible de se procurer la liste des bateaux dont vous avez publié les essais.
    En fait je recherche les essais d’un 40First, d’un Dufour 40Performance, d’un Etap 39S et d’un XYacht X382MK2.
    Ou avez-vous un comparatif des voiliers de +/- 40pieds typés course/croisière.
    D’avance merci pour votre réponse.
    Cordialement. M.Moyaux

    • Bonjour
      Juste à côté de l’onglet “Des questions ?” sur lequel vous avez cliqué pour poster votre message, il y a un onglet “Index des articles”. C’est là que vous trouverez la totalité de la production de Voile mag soigneusement indexée et téléchargeable au format pdf. Pas mal non ?
      Quant aux comparatif de 40 pieds, le dernier en date se trouve dans le numéro 66, ce qui ne nous rajeunit pas (juin 2001), mais vous y trouverez certains des bateaux qui vous intéressent.
      Pour commander un numéro, adressez-vous ensuite au service VPC : 01 47 56 54 00

      Bonne chasse !

  38. je découvre votre nouvelle version sur le web,et je tiens vraiment à vous féliciter:tant dans le magazine que ici vous restez toujours tres proches de notre réalité voileuse et concrète.
    bravo pour les vidéos;j’avais été tres interessé par votre article sur les ancres,en voir la vidéo est excellent!
    l’ambiance de Voiles Magazine est tout à fait celle que nous partageons à quelques uns sur un blog que nous avons crée il y a 3 ans intitulé”les propriétaires de voiliers BRIO”(taper sur google):une ambiance de voileux passionnés,férus ou bien débutants,qui partagent leurs photos et commentaires”
    Il y a toute cette sympathie dans votre/notre Magazine!
    tres cordialement et voileusement
    Didier

  39. BOnjour,

    J’ai souvenir d’un article sur les logiciels PC.

    Cet article présentait les principaux logiciels sur le marché : MaxSea, Adrena, ScanNav et bien d’autres y compris gratuit !
    Pouvez-vous m’indiquer le numéro de VoileMag qui contient cet article ?

    En vous remerciant
    VIncent

    • C’était dans le numéro 149, mai 2008, mais cela date un peu maintenant… car les choses évoluent très vite dans ce domaine. Je vous recommande plutôt notre hors-série spécial équipement, à paraître le 28 avril, qui contient comme d’habitude un petit dossier sur le sujet.

  40. Bonjour,

    Les numéros que vous souhaitez sont épuises .

    Nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez et nous restons à votre entière disposition.
    RELATION CLIENTELE
    Abonnement – VPC
    Mail : abo@editions-lariviere.fr
    Tél. : 01 47 56 54 00 – Fax : 01 47 56 54 01
    6, rue Olof Palme – 92 587 Clichy Cedex – France
    Visitez notre site : http://www.editions-lariviere.fr

    BONJOUR je suis michel PACIFICO
    C’est la reponse que j’ai reçu de la vpc et je vous recontacte comme vous me l’avez propose au courrier du 15/11
    merci de votre reponse
    Cordialement

  41. BONJOUR
    J’aurai souhaité avoir les essaies de l’oceanis clipper 393 de 2005
    Sur votre voile magazine numero 72 S de decembre 2001 vous avez fait un encart sur ce bateau et vous signalez essai n°60
    Comment peut-on accéder à ces essais?
    Sur votre site ou sur un autre voile magazine ?
    Merci de votre reponse
    salutations

    • Le plus simple est de nous faire parvenir un mail voilemag@editions-lariviere.fr
      Sinon, on peut toujours utiliser du papier, de l’encre, une enveloppe et un timbre. dans ce cas l’adresse est 9 allée Jean Prouvé, 92587 Clichy CEDEX
      Dans tous les cas, merci d’accompagner votre astuce de photos ou de dessin qui permette à tous (et à nous autres pour commencer) de la comprendre et de pouvoir la mettre en œuvre.
      En espérant vous lire bientôt,
      amicalement
      Monsieur Admin

  42. Bonjour je souhaiterai savoir comment faut-il démarcher pour récupérer une photo paru dans votre magazine du mois de septembre 2011 ou l’on aperçoit mon bateau p.112/113 Merci d’avance.

    • Eh bien il suffit de nous adresser un mail (voilemag@editions-lariviere.fr). Ensuite, tout dépend de l’auteur de la photo en question. S’il s’agit de l’un des animateurs de ce blog, cela ne pose pas de problème.
      A bientôt

  43. Bonjour
    suite à l’article dans VM N°187 .Je suis passionné de matelotage serait il possible d’avoir les coordonnées de Dominique LAURANS “expert du matelotage” .
    merci par avance

  44. @ Ranger

    Pour votre première question : à ma connaissance, non, mais pour en avoir le cœur net vous pouvez contacter Larivière Voyages : voyages@editions-lariviere.fr, 01 41 40 32 65.

    Concernant la Sardaigne, il semble que cette très belle destination manque à nos archives ; je n’ai rien trouvé dans notre index, à part un épisode du voyage du RM 1200 (numéro 155), mais c’était “de Corfou à la Sardaigne”, et il y est bien plus question de la Calabre et de la Sicile que de la Sardaigne.

    Notez que vous pouvez télécharger l’index des articles parus, au format Word ou pdf, en allant dans l’onglet ad hoc en haut à droite de cette page.

  45. Bonjour,

    J’ai 2 questions :
    1. organisez-vous toujours des croisières dans le bassin méditerranéen ?
    2. Avez-vous publié des infos sur une/des croisière(s) en Sardaigne ? J’ai toute la collection mais pas l’index.
    A bientôt. Ranger

  46. @ Thierry Monsigny

    Pour le bassin d’Arcachon vous avez le numéro 19 (“Négocier les nouvelles passes d’Arcachon”), mais c’est peut-être obsolète vu que les les bancs de sable se déplacent tout le temps ! Pour l’intérieur du bassin voyez plutôt le numéro 70.

  47. Bonjour, je viens de découvrir votre blog, intéressant, je cherche, depuis qques jours, dans ma collection de V.Mag, un article sur la nav, sur le bassin d’Arcachon. Je ne suis plus certain d’en avoir lu un sur vos pages. Si oui, pouvez-vous me dire quel n°, merci d’avance.
    Cordialement.TM.

  48. Bonjour,
    Je serais également très intéressé pour avoir plus de renseignements sur le Kura 40 en photo de couverture du numéro 182, plan Bouvet/Petit. Pourriez-vous nous envoyer la mail des propriétaires de Teva? J’ai vu que Luc Depz a fait le demande mais je n’ai pas trouvé de réponse.
    Merci.
    Cordialement.
    F Tessier (ft.mtrl@gmail.com)

    • @ Fred
      Décidément ce Kurar a du succès ! A priori je ne communique pas le mail des propriétaires sur cette page (je vais néanmoins leur demander si cela est possible), mais en attendant je vous le transmets par mail. Bonne soirée, cordialement.

  49. @ Hervé

    Mes collègues François-Xavier et Rubi, qui ont fait le comparatif, pourront mieux que moi répondre à votre première question, mais en attendant je peux vous donner quelques éléments de réponse pour la deuxième. Je dirais que de toute façon l’Aviateur a une sorte de vocation hauturière, ce qui n’est pas du tout le cas de l’excellent Microsail. Notez bien que sur l’Aviateur, tout le lest (soit 230 kg de plomb) se trouve dans le bulbe (à 1,30 m), alors que sur le Microsail, vous avez en tout 160 kg de lest dont 45 kg de dérive. Côté déplacement, il y a peu d’écart : 610 kg pour le Microsail et 625 pour l’Aviateur. Ces chiffres correspondent à la version Franck Roy. Les règles de jauge que l’on trouve sur le site de l’AS Microsail (et qui datent de 2006, il semble d’ailleurs que le site ne soit pas très à jour…) donnent un poids mini de 610 kg, avec un lest total de 180 kg (+/- 20 kg) et un poids de dérive de 37 kg (+/- 8 kg).

    Pour ce qui est des performances, difficile de se prononcer a priori, mais il semble évident que le bateau d’Eric Henseval est nettement plus puissant et raide à la toile – ce qui ne veut pas dire qu’il aille plus vite dans toutes les conditions ! Pour l’habitabilité, il me semble que l’Aviateur a un net avantage, même si le Microsail offre déjà un volume généreux (il est un peu plus court aussi).

    Vous êtes peut-être déjà au courant si vous vous intéressez au Microsail, mais sinon (et pour les autres lecteurs), notez au passage que le chantier de Marans (qui fait surtout de jolis bateaux façon tradition) et l’AS Microsail ont rompu leur accord fin 2010. “Ils me reprochaient de le vendre trop cher, mais à moins de 25 000 je ne gagnais rien dessus”, nous explique Franck Roy. Il faut dire que son Microsail, que nous avions testé à deux reprises (numéros 120 et 123) était un vrai petit bijou. D’après Franck Roy, et si j’ai bien compris, le chantier ALP Composites (à Marans aussi je crois) pourra reprendre le moule, mais il ne ferait alors que des coques nues.

  50. Bonjour,

    Venant de lire le comparatif paru dans votre dernier numéro du mois d’avril entre l’Aviateur et le Muscadet, Pouvez vous me dire si la différence de perf entre les 2 est si grande dans le petit temps? L’aviateur peut il être comparé a un micrasail par exemple en terme de perf et d’habitabilité?

    Merci
    Hervé

  51. j’aimerais avoir plus de renseignement sur le kurar 40 plan Bouvet/Petit pourriez vous m’envoyer adr.@mail des propriétaire de teva

  52. Simplement pour info, le “Navion” a existé ! il s’agit d’un monomoteur à piston,4 places, produit par l’américain Ryan courant des années 50-60. J’en ai même vu un sur l’aérodrome de Cannes étant gosse.

  53. Bonjour,

    Et surtout un grand merci pour votre réponse très détaillée et bien documentée !

    Je crains que bon nombre de navigateurs à la voile et simultanément au moteur oublient ces considérations pourtant très claires.

    Encore mille remerciements.

    Bien cordiales salutations

    Claude ORSI

  54. Bonjour,

    Une question qui me taraude au début de chaque saison et depuis plusieurs années : dans le cadre du RIPAM, quelles sont les règles de route qui s’appliquent à un voilier avançant au moteur ? Reste t’il prioritaire sur les navires à moteur(s) ou doit-il respecter les règles applicables au navires à moteur ?
    D’avance mille remerciements
    Bien cordiales salutations

    • @ Claude Orsi

      A priori toutes les réponses sont dans le texte du RIPAM, repris intégralement dans l’ouvrage 2A du SHOM, que vous pouvez télécharger ici (gratuitement) :
      http://www.shom.fr/fr_page/fr_prod_ouvrage/og_num/2A_1.002_18112009.pdf
      Dans l’ouvrage 2B, vous trouverez toutes les planches illustrant ce texte :
      http://www.shom.fr/fr_page/fr_prod_ouvrage/og_num/2B_1.002_18112009.pdf

      Règle 3 paragraphe b : “L’expression « navire à propulsion mécanique » désigne tout navire mû par une machine”. Donc un voilier avançant au moteur est un navire à propulsion mécanique, même s’il fait route simultanément à la voile et au moteur. Dès lors il n’est plus prioritaire sur les navires à moteur et il doit respecter les règles applicables à tout navire à moteur.

      J’en profite pour vous rappeler qu’aux termes du paragraphe e de la règle 25, “Un navire qui fait route simultanément à la voile et au moyen d’un appareil propulsif doit montrer à l’avant, à l’endroit le plus visible, une marque de forme conique, la pointe en bas”. C’est pourquoi cette marque conique fait toujours partie du matériel d’armement et de sécurité obligatoire (sauf si l’on navigue à moins de deux milles des côtes). Je sais bien que cette fameuse marque conique noire fait marrer tout le monde, et que personne (ou presque ?) ne la met… pourtant elle est utile, ne serait-ce que, justement, pour informer les autres navires quant aux règles de priorité à suivre (c’est surtout vrai, bien sûr, si vous faites route au moteur avec la grand-voile ET UN FOC). Et puis on ne sait jamais, on peut toujours tomber sur des fonctionnaires zélés…

      En revanche la boule noire, éventuellement utilisée au mouillage, n’est pas obligatoire à bord, vu qu’aux termes des paragraphes a et b de la règle 30 :

      a) Un navire au mouillage doit montrer à l’endroit le plus visible :
      i) à l’avant, un feu blanc visible sur tout l’horizon OU une boule (c’est moi qui souligne) ;
      ii) à l’arrière ou près de l’arrière, plus bas que le feu prescrit à l’alinéa i), un feu blanc visible sur
      tout l’horizon.
      b) Un navire au mouillage de longueur inférieure à 50 mètres peut montrer, à l’endroit le plus visible, un feu
      blanc visible sur tout l’horizon, au lieu des feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle.

      Le règlement est un peu plus souple pour les navires d’une longueur inférieure à 7 m :

      e) Les navires de longueur inférieure à 7 mètres, lorsqu’ils sont au mouillage, ne sont pas tenus de montrer les
      feux ou la marque prescrits aux paragraphes a) et b) de la présente règle, sauf s’ils sont au mouillage dans un chenal
      étroit, une voie d’accès ou un ancrage, à proximité de ces lieux, ou sur les routes habituellement fréquentées par
      d’autres navires.

      De toute façon, quelle que soit la longueur de votre bateau, il est dans votre intérêt de signaler votre présence de nuit dès lors que le mouillage est fréquenté… ce afin de prévenir les collisions mais aussi pour retrouver plus facilement votre bateau quand vous revenez en annexe après un dîner roboratif !

      Et attention, un navire échoué d’une longueur supérieure à 12 mètres est en principe soumis à certaines prescriptions. Ce sont les paragraphes d et f de cette même règle 30 :

      d) Un navire échoué doit montrer les feux prescrits aux paragraphes a) ou b) de la présente règle et, de plus, à
      l’endroit le plus visible :
      i) deux feux rouges superposés visibles sur tout l’horizon ;
      ii) trois boules superposées.
      f) Les navires de longueur inférieure à 12 mètres, lorsqu’ils sont échoués, ne sont pas tenus de montrer les feux
      ou marques prescrits aux alinéas i) et ii) du paragraphe d) de la présente règle.

      Mais bon là c’est vraiment pour le “fun”, parce qu’a priori les trois boules ne sont pas obligatoires à bord d’un navire de plaisance, et personnellement je me vois mal mettre une telle machinerie en place sous prétexte que je suis échoué…

      Vous trouverez dans notre dernier hors-série spécial équipement (numéro 30H, mai-juin 2010) un résumé assez complet concernant la réglementation. Ce sera aussi dans notre prochain hors-série spécial équipement, à paraître au printemps prochain (sans doute fin avril-début mai).

      Tenez, ça n’a rien à voir, mais en passant je viens de tomber sur la règle 31 et de découvrir ainsi que le “navion”, ça existe. Un navion, d’après Wikipedia, c’est “un véhicule à portance aérodynamique dont le principal mode d’exploitation est le vol en effet de sol” (ne pas confondre donc avec l’hydravion ; il y avait, au salon de Paris de 2009, une société taïwanaise je crois qui présentait un navion de plaisance, je ne me souviens plus de son nom, en tout cas je n’aurais pas pensé à baptiser l’engin “navion”…).

    • Oui, on y travaille car nous aussi on tient à parler français sur ce blog ! Merci de votre patience, on va finir par venir à bout de ces foutues instructions en angliche (bizarrement ce n’est pas si simple)… Pour les photos, on va voir mais je doute que ce soit possible en tant que visiteur. Si vous nous l’envoyez par mail (voilemag@editions-lariviere.fr), on se chargera de la mettre en ligne.

Répondre à GUIBOUT Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>