Appelez-le Ben

Le 39Ben : le nouveau voilier du chantier Bente

En fait, son nom complet c’est 39Ben, un peu comme un contributeur de forum qui s’appellerait Benoît et vivrait dans le Jura. Mais Ben est allemand et il n’est pas encore né, même si sa coque mesure bel et bien 39 pieds. Elle est actuellement en finition dans les ateliers du jeune chantier Bente, créé il y a un peu plus de deux ans par Alexander Vrolijk, fils de l’architecte éponyme (cabinet Judel/Vrolijk). L’aventure avait commencé par un 24 pieds fort sympathique, le Bente 24, désormais importé en France par Flahaut Marine. Ce fut un carton : à ce jour, 90 Bente 24 ont été vendus en Allemagne, dont 60 naviguent sur le lac de Constance, haut lieu de la plaisance germanique. Fort de ce succès, le bouillant Alexander a estimé qu’il lui fallait lancer tout de suite un grand bateau pour installer sa marque, plutôt que de développer une gamme mètre par mètre (Bente 24, 27, 30…). Une stratégie qui l’arrangeait bien puisqu’à peine marié, il avait très envie de prendre une année sabbatique autour de l’Atlantique avec son épouse ! De ce point de vue, on pourrait considérer 39Ben comme leur premier enfant. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il promet… Innovant de la girouette au bulbe de quille, il reste fidèle à la casquette en polyuréthane du Bente 24, mais ses proportions permettent d’en faire un vrai petit dog-house avec table à cartes panoramique. Le cockpit à deux niveaux (légèrement encaissé dans sa partie avant) se veut sécurisant et pratique, on jette les pare-battage dans la “baignoire” sans se poser de questions… A l’intérieur, certains planchers sont réversibles, avec un côté lisse pour la vie au port et un côté antidérapant pour la navigation. Malin ! L’ensemble des emménagements est construit dans un sandwich ultra léger et bio-sourcé (recyclable à 85%). Le sandwich de la coque, lui, est plus classique (âme en mousse PVC) et mis en œuvre en infusion. L’autre bonne nouvelle, c’est que le premier 39Ben, celui d’Alexander donc, passera par La Rochelle où il sera présenté au Grand pavois 2018 en première mondiale. Et on compte bien l’avoir au Voilier de l’année ! Il continuera ensuite vers les Canaries où il prendra le départ de l’ARC. Le deuxième 39Ben vise la Transquadra 2019, son rating IRC devrait, selon l’architecte, le rendre éligible… A suivre ! En attendant, comme vous l’avez peut-être deviné, nous sommes un peu sous le charme de l’engin.

Par ici pour jeter un œil au plan de pont et au plan de voilure.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *