Les bancs de l’école ou ceux du cockpit ?

Retourner à l’école ? Nostalgie d’une époque ou nous avions les cheveux plus fournis ? Pur masochisme ? Ce n’est certainement pas le cas lorsque l’on parle d’école de croisière. Simplement le plaisir de naviguer propre, d’enchaîner les manœuvres sans heurts et la satisfaction d’avoir mené un bateau à bon port en tenant compte de la force des courants et de la hauteur de la marée…

H_Bellenger_J40090Hervé qui s’est plié pour nous à l’exercice n’a pas regretté son stage. Il le raconte dans le dernier Voile Magazine (n°222, juin 2014, sommaire complet ici) dans le cadre d’un gros dossier sur les écoles de croisière. Il faut un peu d’humilité pour se placer en position d’élève, mais c’est cette même disposition d’esprit que l’on doit toujours garder lorsque l’on prend la mer. Découvrir, apprendre, échouer parfois, rencontrer ses limites ou celles de son bateau et puis repartir à la faveur de la prochaine accalmie ou de la prochaine marée. Une fois sur l’eau, nous ne serions pas un peu tous en formation continue ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>