Le sommaire du numéro 218 de Voile Magazine,
février 2014, en kiosque le 17 janvier

L'architecte Michel Joubert (à droite) aime taquiner les glaçons à bord de sa Marguerite. ©Equipage Joubert

L’architecte Michel Joubert (à droite) aime taquiner les glaçons à bord de sa Marguerite,
un bateau de 16 mètres en aluminium épais. ©Equipage Joubert

Comme l’hiver n’était pas assez froid en Europe, on s’est dit qu’un peu de glace ne vous ferait pas mal ; d’où cet article qui aurait pu s’intituler Banquise Instinct. Les deux personnages avec leur pic à glace gaffe (photo ci-dessus) font partie de l’équipage de Marguerite, le robuste voilier mixte de Michel Joubert, qui explore depuis 15 ans les rivages du Grand Nord.

Le sommaire du numéro 218 de Voile Magazine, février 2014. Cliquez pour afficher en grand. ©Tui Marine, Cécile Hoynant, Loïc Madeline/Voile Magazine, Thierry Gérard

Le sommaire du numéro 218 de Voile Magazine, février 2014. Cliquez pour afficher
en grand. ©Tui Marine, Cécile Hoynant, Loïc Madeline/Voile Magazine, Thierry Gérard

La couverture du numéro 118 de Voile Magazine, février 2014. ©FX de Crécy/Voile MagazineL’architecte lui-même est à droite, plus en arrière. Sa devise est limpide : « jamais de près, jamais de ciré, jamais de marina ». Autre destination, un peu plus au sud, les îles Shetland (au nord de l’Ecosse tout de même). Cette fois ce sont les membres du club GIC (Groupe international de croisière) qui nous y emmènent. Dans un tout autre genre, vous trouverez dans ce numéro une longue interview de notre Marin de l’année 2012 et 2013, à savoir Franck Cammas, qui nous explique où en est exactement son projet de participation à la Coupe de l’America. Le vainqueur de la Volvo Race nous parle aussi de ses deux associés au sein du Team France : Michel Desjoyeaux et Olivier de Kersauson.

Bonus : quelques images de tempête

Franck Cammas reçoit son deuxième trophée consécutif, au théâtre Edouard VII, le 9 décembre dernier. Une très belle photo de Jean-Marie Liot.

Franck Cammas reçoit son deuxième trophée consécutif, au théâtre Edouard VII,
le 9 décembre dernier. Une très belle photo de Jean-Marie Liot.

Le dossier du mois est consacré à la location en aller simple (« one-way ») à travers le monde, de l’Adriatique à Tahiti en passant par la mer Egée et les îles Langkawi en Thaïlande. Mais les essais ne sont pas oubliés, avec la dernière fournée de nouveautés 2014 : le RS Cat 16, un cata d’initiation fort bien conçu, le Sailart 22, un mini-day-boat chic, l’Essence 33, un grand day-boat de luxe et d’allure classique, le Premier 45, croiseur rapide façon Wally venu de Dubaï,
l’Elan 400, et enfin les deux (très) « grands séducteurs » que sont le Mylius 18E35 et l’Ice 62 – deux très grands croiseurs rapides (18 m) qui se distinguent nettement : l’un est assez « conventionnel », si l’on peut dire, alors que l’autre adopte un style extrêmement épuré, y compris à l’intérieur et jusque dans la disposition même des emménagements (à découvrir !). Toujours dans le domaine du rêve, on vous emmène sur Eilean, superbe plan Fife de 1936 qui a bénéficié d’une restauration en bonne et due forme – 40 000 heures de travail ! Et n’oublions pas la jolie occasion du mois, un X-332 Sport de 2003 que son propriétaire Jacques Amedeo a fait « tourner » en régate comme une horloge et entretenu comme un bonsaï.

Dans la catégorie pratique nous vous proposons un nouvel épisode de notre série d’initiation (épisode 7, comment aplatir ses voiles dans la brise), mais aussi le récit d’un démâtage dans les alizés (avec les leçons à en tirer), ou encore quatre pages de matelotage. Après avoir feuilleté celles-ci, vous verrez que la réalisation d’un « loop » (manille textile épissée, en forme de boucle) est devenue un jeu d’enfant. Du côté de l’équipement et plus précisément de la cartographie, après notre dossier du numéro de novembre sur le thème « traceur ou tablette ? », on répond de manière assez peu ambiguë à une autre de ces questions devenues presque gênantes : GPS portable ou smartphone ? Et on a par ailleurs testé le Nikon 1 AW1, un appareil photo que vous pouvez utiliser sous l’eau.

Le fond du port de Sein avec du ressac et un gros coefficient : qui a laissé le robinet ouvert ?

Le fond du port de Sein avec du ressac et un gros coefficient :
qui a laissé le robinet ouvert ?

Pour finir, quelques images de tempête qui ont marqué le début de l’année, puisque ce sujet a forcément pris une place importante au sein de nos rubriques d’actualité. Et on en profite pour vous présenter nos meilleurs vœux !

Commençons, au hasard, par Port-Navalo :

Continuons avec cette étonnante tempête d’écume à Saint-Guénolé (juste au nord de la pointe de Penmarc’h – le coin est réputé pour son écume) :

Et maintenant la pointe du Raz (des images de Ronan Follic) :

Et enfin, vu depuis la passerelle d’un cargo… comme quoi ce n’est pas forcément moins effrayant quand le bateau est gros – peut-être même que c’est le contraire !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *