Philippe Massu trouve la mort en mer

Terrible nouvelle, terrible accident survenu aujourd’hui jeudi 13 juin : le corps de Philippe Massu a été retrouvé en début d’après-midi au large de Belle-Ile, à quelques encablures des restes de son bateau, fracassé sur la côte Sauvage. Philippe Massu participait à la Course des Iles, dont les concurrents s’étaient élancés hier après-midi pour la course de nuit au départ de Noirmoutier. Les coureurs devaient laisser Groix puis Belle-Ile à bâbord avant de rejoindre Port-Haliguen. Les secours, alertés par la direction de la course à l’aube ce matin, ont d’abord localisé les restes du bateau sur la côte Sauvage de Belle-Ile, à proximité de Port-Coton, puis le corps du navigateur a été repéré par le sémaphore de la pointe du Talus.

Que s’est-il passé précisément ? Il n’est possible, aujourd’hui, que d’échafauder des hypothèses…

Le régatier a pu tomber à l’eau avant que son bateau ne soit drossé à la côte ou bien c’est en serrant de trop près les cailloux que son First 30 a talonné brutalement et que Philippe a pu être éjecté. L’accident a dû se produire aux alentours de deux heures du matin, alors que le vent d’ouest de force 4 levait une belle houle. Rappelons que Philippe Massu était un navigateur très expérimenté avec de nombreuses victoires à son actif, notamment en solitaire dans la course des Vieux Safrans ou la Transquadra Solo. Philippe avait aussi participé aux Jeux olympiques de 1984 à bord du Soling barré par Patrick Haegli. Il s’était illustré avec un pareil bonheur sur ses bateaux successifs : First 31.7, JPK 9,60, A 35 et, plus récemment, First 30.

Grand animateur du monde de la course de toute la façade atlantique, ce Versaillais d’origine avait usé ses fonds de culotte en Moth et en 420 avant de passer sur 470 du côté des Mureaux (à l’YCIF). Puis il avait rejoint La Rochelle où il avait intégré le bataillon de Joinville en 1980. Professionnellement aussi, il était passé de Paris, où il avait pris part à la création du magasin Nauti Store, à La Rochelle où il avait créé Equipages Center. C’était aussi un proche de la rédaction de Voile Magazine, il adorait plus que tout naviguer et naviguer encore. Il nous a ainsi rejoints sur de nombreux “100 milles à bord” et ne ratait pas une élection du Voilier de l’année. Philippe était un membre attitré de notre jury. Bon vivant à terre, redoutable régatier sur l’eau, il laisse tous ses amis sous le choc de sa disparition. Nous nous associons à leur chagrin et à celui de sa famille, notamment son épouse Brigitte et son fils Valentin.

Philippe Massu, ici le plus à gauche, faisait partie des membres du jury du Voilier de l'année. Photo prise à La Rochelle à l'occasion de l'élection du Voilier de l'année 2013.

15 thoughts on “Philippe Massu trouve la mort en mer

  1. OZON Alex de Team2Choc dit :

    Mon cher Philippe, Belle Ile, cette nuit là, nous aura enlevé notre compagnon de jeu, mais avant tout notre super copain, avec qui on se faisait notre course dans la course…
    Je n’ai jamais eu autant de plaisir sur l’eau, qu’avec toi, à avoir notre tactique pour mettre “un caramel” à l’autre…
    C’est vraiment affreux, au petit lever du jour, de savoir qu’il manque un ami, notre copain, enfin comme tu le disais, “mon copain” Philippe.
    J’éprouve une grande tristesse et une grande fatalité, mais qu’est ce que c’est dur, de savoir que du haut des Minimes, du ponton, de la VHF et au téléphone, on aura plus de nouvelles, de conseils, de tangon trop haut, de gv trop bordée et j’en passe…..
    Aujourd’hui, nous t’avons accompagné, jusqu’au bout, une partie de toi sera surement en surveillance sur ton plan d’eau, alors on fera attention à bien naviguer…
    Cette fameuse Duo Atlantique que l’on devait faire ensemble depuis 2 ans… c’est bien dommage car on se serait vraiment amusés…
    On a passé tes derniers jours à tes côtés, et c’était super sympa, avec la bande des Rochellais…
    On t’embrasse fort où que tu sois…..
    Mes pensées les plus profondes et sincères vont à Brigitte et Valentin.
    Bon voyage, et bon vent, tu pars surement avec tes penons bien horizontaux et une belle ado, n’oublie pas la prochaine bouée à babord et envoi la bulle…….

  2. Jean Louis Curt dit :

    De retour en mer, j’ai appris la triste nouvelle.
    Je ne connaissais pas l’homme, mais parlais souvent du marin avec Christiane et jean-Marie.
    Bon vent dans le ciel.

  3. Henri LAMARE dit :

    Philippe MASSU a participé à quelques OLONA CUP et nous a laissé le meilleur souvenir , classe cordialité et si grande compétence , quel choc!
    Toutes nos pensées à sa famille

  4. Gilbert Cossais dit :

    Adieu Philippe.Je t’ai connu en régate au spi. J”ai apprécié ta convivialité, ton humour et surtout ta compétence.Repose en paix dans un autre monde du silence.
    Gilbert

  5. DUSSAUSSOY DIDIER dit :

    Salut Philippe, le coffre-fort te salue avec respect et amitiés.
    Didier

  6. michel garnon dit :

    de mourir de sa passion est un façon exceptionnelle de partir mais pourquoi si tôt? Je ne te voyais plus depuis longtemps pour de simples raisons de la vie, mais quels souvenirs partagés de l’enfance et l’adolescence ! bon vent à toi, salut l’artiste, j’ai mal pour ceux qui restent et t’aiment

  7. Cher Philippe,
    Merci pour ta bonne humeur permanente et tes bons conseils pour la course en solo.
    Dans cette matière tu excellais et c.etait ta passion. Tu disparais en pleine passion mais tu resteras dans nos coeurs.
    Salut l’ami, le marin, tu vas nous manquer!

  8. Eric Priad dit :

    Ne l’ayant jamais rencontré, je connaissais Philippe seulement par son épouse Brigitte avec qui je travaillais.
    Brigitte est une grande amoureuse de la vie comme Philippe devait être amoureux de la vie et de la mer. Je suis vraiment très triste de cette tragique séparation.

    Eric P.

  9. Pierre Massé dit :

    Ce n’est jamais une nouvelle que l’on aime lire et encore moins quand il s’agit d’une personne de notre entourage, qui de plus avait grand cœur. Philippe vous nous manquez. Grosses pensées à sa famille

  10. JBDB dit :

    Tu nous manqueras à tous cher Ami…
    Que d’anecdotes me reviennent après les nombreuses heures passées en mer à tes côtés!! Quel honneur ce fut!! Ta rage de vaincre, tes choix parfois osés mais toujours audacieux, ton goût pour la vie et ta gentillesse hors norme…
    Tu nous quittes bien trop vite, tant il te restait de choses à accomplir..
    Belle cathédrale que Port Cotton pour finir en marin…
    Merci à toi pour tous ces moments à jamais gravés dans nos mémoires…
    reposes en paix là haut avec les grands de la Voile
    Sincères condoléances à sa famille et ses proches

  11. Valentin dit :

    Merci pour lui…

  12. BUCAILLE sylvain dit :

    Philippe va retrouver notre Maître a tous. Avec Éric tu pourras parler voile et liberté. Adieu Philippe et merci pour ces moments partagés en mer ou au port.

  13. PH DELHUMEAU dit :

    C ‘est toujours avec émotion que l’on apprend la disparition d’un régatier connu et accessible.
    Au large de Belle Ile , c’ est pas loin mais que c’ est il passé? sans doute quelque chose d’ inhabituel . Comme tout les passionnés et personne de valeur, il a disparu dans l’ accomplissement de sa passion. Paix à toi, sincères condoléances aux tiens et de la haut saupoudre à tous ceux que tu as connu des adonantes au moment propice.

  14. Gillles CHABAUD dit :

    Quelle tristesse….
    Je connaissais Philippe depuis qu’il a eu 13 ans à l’YCIF
    Notre vie professionnelle était à La Rochelle et nous avons navigué ensemble de nombreux championnats.
    Depuis quelques années, il vouait sa vie à la régate en haute mer, souvent en solitaire, discipline qu’il appréciait particulièrement.
    Longtemps membre de la Société des Régates Rochelaises, il va nous manquer, on ne se fait jamais à l’idée du départ d’ami, surtout dans ces circonstances…

    Gilles CHABAUD

    1. Deleage Philippe dit :

      Comme c’est triste, je me souviens des bords entre le CVP et l’Ycif, le petit temps, les vagues d’etrave des peniches qui permettaient de ”planer”, et de Philippe qui terminait ses devoirs en retard le dimanche soir… RIP
      Philippe Deleage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *