En passant par le Boot Düsseldorf… (3)

SK2_s2605Le Boot Düsseldorf vient de fermer ses portes et l’on n’a même pas eu le temps de trier toutes les photos qu’on y a prise. En voici quelques unes pour ne pas oublier des trucs intéressants, notamment chez les petits bateaux. Et pour commencer ce drôle de canote, à mi-chemin entre le dériveur et le sportboat qui se présente avec une quille basculante, comme un mini-transat ou un bateau du Vendée Globe. Le SK2 est anglais, mais on n’est pas sectaire et on a regardé de près son drôle d’appendice. Nous ne parlons pas de la dérive sabre placée juste devant la quille. Cette dernière est ici accrochée à la bôme mais dès que le bateau est à flot, on la descend et sa tête vient se bloquer dans une boîte (ici en noir) qui pivote sur un axe horizontal. A l’extrémité de la quille, un lest de 73 kg qui porte le poids total du bateau à 210 kg. Du coup l’engin (5,60 m de long pour 1,70 m de large) se passe de trapèze mais la quille basculante ne supprime pas les joies du rappel et les sangles à cet effet sont installées jusqu’au tableau arrière. Ce n’est pas le premier petit bateau à proposer en série une quille basculante mais c’est certainement celui qui est le plus proche d’un dériveur dans sa philosophie. Le seul problème, avec un bateau bas sur l’eau et qui va vite, c’est que l’on est mouillé. Et tant qu’à être mouillé, pourquoi ne pas préférer le trapèze ?…

Lire la suite

Les fêtes de fin d’année en Hanse 455


Hanse455_Noel par voile-magazine

Un sympathique essai hivernal, programmé au lendemain de Noël. Entre Sète et Gruissan, le Hanse 455 a joué avec la tramontane sous la houlette d’un Rubi en grande forme, et grâce aux bons soins de Jean-Pierre Boyer, représentant de la marque au Cap d’Agde. La vidéo est signé Olivier Broutin, LA référence en matière de vidéo de mer. Ce 100 milles à bord est bien sûr à lire dans le dernier Voile magazine, en vente actuellement.

En passant par le Boot Düsseldorf… (2)

FolkE_s2984Pour tous les fans de propulsion électrique, le constructeur (estonien) du célèbre Folkboat a eu l’idée de greffer un moteur directement sur le safran. La poignée de commande est sous la main du barreur et les batteries un peu plus loin. Et si l’on veut régater à arme égales, il suffit de changer de safran…

Lire la suite

Eco sailing project : escale galicienne


Ils avancent, nos amis à bord de leur Gin Fizz équipé de deux moteurs électriques (eco sailing project oblige). Ils avancent surtout à la voile et s’attardent un peu aux escales. La première c’était la Corogne, en Galice. Le clou de cet épisode c’est sûrement le premier repas cuit à l’aide du four solaire. OK, ce n’est pas une réussite, mais vous allez persévérer les gars !

En passant par le Boot Düsseldorf…(1)

Boot_3160

Le Boot Düsseldorf, c’est le plus grand des salons nautiques européens. Il n’y a guère que Paris qui soit en mesure de rivaliser. C’est un salon international qui mérite plus que d’autres cette appellation. Car outre les Allemands, on y croise beaucoup de Français, de Hollandais, de Suisses, d’Autrichiens, d’Italiens, d’Anglais, de Polonais ou d’Estoniens…
Lire la suite

Des nouvelles de Monique

Monique à la plage…

Monique à la plage…

La désormais célèbre poule Monique, qui partage les aventures de son « compagnon » Guirec Soudée à bord d’Yvinec depuis plusieurs mois maintenant, nous a envoyé quelques photos de Martinique. En effet, le voilier Yvinec a besoin d’aménagements et de rénovations avant d’attaquer son grand voyage vers le Groenland. Il faut savoir que la courageuse Monique, qui fait fréquemment du surf avec Guirec, est passée à l’eau, a disparu pendant quatre loooongues secondes avant de refaire surface et de remonter sur la planche, un peu sonnée mais en pleine forme ! Depuis, elle refait du surf. Même pas peur ! Elle est vraiment étonnante cette poule.
Lire la suite

EYOTY 2015 : des vainqueurs inattendus

#Kl141226

La grande soirée inaugurale du salon de Düsseldorf vient de s’achever par la remise des prix du European Yacht of the Year. Un classement qui distingue cinq voiliers représentant cinq catégories différentes de bateaux. Avec parfois de sacrées surprises comme l’Advance A44 (photo ci-dessus), qui remporte la catégorie des Special Yachts…
Lire la suite

L’ère des monocoques à foils

Eh ben… Il nous tarde de voir ça en vrai ! On notera que pour la mise au point des foils de ce nouveau Banque Populaire VIII (qui doit être mis à l’eau en mars), l’équipe Banque Populaire a mené une campagne de tests, à partir de juillet dernier, sur un le proto mini n°198, fameux plan Magnen vainqueur de la Mini-Transat en 1997.
Lire la suite

Benoît est un garçon pressé : 29,3 nœuds !

Benoît Marie n’aime pas perdre son temps. Le vainqueur de la dernière Mini-Transat s’est ainsi lancé dans le Moth à foils avec la même énergie et la même méthode que dans le mini. Résultat : une cinquième place au classement général du circuit européen de la catégorie. Mais pour se frotter aux meilleurs, rien ne vaut une participation à un championnat du Monde. Benoît est en Australie où il côtoie les cadors de la discipline. Et il apprend très vite. C’est ainsi qu’il s’est qualifié pour le rond or. Mais il sait qu’il est encore loin des tout meilleurs. Et pourtant il va vite, très vite même avec une pointe à 29 nœuds visible ici…
Lire la suite

JE SUIS CHARLIE

Charlie002 On ne va pas pleurer l’époque où la voile faisait la Une des médias généralistes. Pas aujourd’hui alors que de vrais chagrins nous envahissent. Alors cette couverture de Charlie hebdo sonne comme un rappel d’une insolence qui nous a fait rire. Enfin les plus jeunes d’entre nous, à l’époque de la première Whitbread, lorsque Pen Duick VI enchaînait les démâtages. En y regardant de plus près, cette couverture est datée du 7 janvier. Du 7 janvier 1974. Une méchante coïncidence, mais pas de celles qui font sourire.
Impression